Chez IBM, des chercheurs font plancher l'IA pour verdir la synthèse de molécules

Mardi 5 avril

Chez IBM, des chercheurs font plancher l'IA pour verdir la synthèse de molécules

La biocatalyse à partir d’enzymes est une piste de choix dans la synthèse de molécules en chimie verte, mais reste compliquée de par la difficulté à associer la bonne enzyme à la bonne réaction. Des chercheurs à IBM proposent un modèle d’intelligence artificielle qui identifie la meilleure voie de synthèse pour obtenir de nouvelles molécules et ce de façon moins polluante. Leurs travaux s’appuient sur RoboRXN, pilotable à partir du cloud, cette machine est conçue pour exécuter les étapes d’opérations de rétrosynthèse de composés chimiques établie par une IA.

Les chercheurs ont utilisé des modèles pour prédire les voies de synthèses incluant des réactions biocatalysées – c’est-à-dire l’utilisation d’enzyme. Ces substances présentent d’énormes avantages dans la synthèse de molécules. Non seulement ces réactions catalysées à partir d’enzymes permettent une récupération facile des produits mais surtout elles peuvent s’effectuer dans l’eau à température ambiante, ce qui réduit fortement la production de déchets et l’utilisation de composants toxiques. De plus, les enzymes étant entièrement constituées d’acides aminés sont-elles même biodégradables et sont donc faciles à éliminer à la fin de l’opération.

En savoir plus